topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)



ALERTE - QUATRE PRÉSIDENTS ET UN PREMIER MINISTRE AFRICAINS AU BURUNDI POUR CONVAINCRE NKURUNZIZA : Afin de convaincre le président Pierre Nkurunziza d’accepter l’envoi d’une force de stabilisation au Burundi, l’Union africaine va dépêcher une délégation composée des présidents mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, sud-africain, Jacob Zuma, sénégalais, Macky Sall, gabonais, Ali Bongo Ondimba, ainsi que du Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn. [@rib News, 05/02/2016] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

TOUTE L'ACTUALITÉ
Une délégation de Haut niveau suffira-t-elle pour convaincre Nkurunziza ?

Jeune Afrique, 05 février 2016

UA : quatre présidents et un Premier ministre au Burundi pour convaincre Nkurunziza

Afin de convaincre le président Pierre Nkurunziza d’accepter l’envoi d’une force de stabilisation au Burundi, l’Union africaine va dépêcher une délégation composée des présidents mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, sud-africain, Jacob Zuma, sénégalais, Macky Sall, gabonais, Ali Bongo Ondimba, ainsi que du Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn.

Lire la suite...
 
L’UA annonce la composition de la délégation qu’elle va dépêcher au Burundi

@rib News, 05/02/2016

Communiqué de Presse

L'Union africaine nomme la délégation de Haut Niveau pour le Burundi

Addis-Abeba, le 4 Février 2016 : Le Président de l'Union africaine (UA), Son Excellence Idriss Deby Itno de la République du Tchad, rappelle la décision prise par la 26ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine, tenue du 30 au 31 Janvier 2016, de dépêcher une délégation de haut niveau au Burundi pour des consultations avec le gouvernement burundais ainsi qu’avec les autres parties prenantes burundaises.

Le Président de l'Union, après consultations, annonce la composition de la délégation de haut niveau comme suit, représentant les cinq régions :

Lire la suite...
 
Burundi : Elle a échappé à son assassinat programmé depuis l'Australie par son mari

Metronews, 05-02-2016

Le fait divers du jour : sa femme, qu'il pense avoir fait assassiner, le surprend en plein deuil

AUSTRALIE - Partie enterrer sa belle-mère dans son village natal du Burundi, une mère de famille va échapper à son assassinat programmé depuis l'Australie par son mari qui a fait appel à des tueurs à gages. L'homme découvrira que sa femme est toujours vivante lorsqu'elle se présentera, cinq jours plus tard, à leur domicile.

Lire la suite...
 
Messe en Belgique en mémoire de Feu Méthode Ndikumana

@rib News, 05/02/2016

COMMUNIQUE

La famille du très regretté METHODE NDIKUMANA résidant à OSSINING (New York) et à Liège, vous convie à une messe qu’elle organise en sa mémoire le samedi 13 février 2016 à 12h30

Adresse du jour :

Eglise de l’Immaculée Conception

Rue de Herve, 655

4030 GRIVEGNEE

Après la messe, réunion au même endroit pour un partage de souvenirs d’un ami, père de famille, frère, beau-frère, oncle, qui nous a quittés le 25/12/2015.

La famille remercie déjà ceux qui, par leur présence ou par une petite pensée, se joindront à elle.

Contact :

Lire la suite...
 
Rwasa : "Ceux qui sont à l’extérieur feraient mieux de se taire"

Jeune Afrique, 05 février 2016

Burundi : Rwasa ou l’art de la survie

Rentré au pays après deux décennies d'exil, l'ancien chef rebelle conteste toujours la réélection de Pierre Nkurunziza mais a accepté la vice-présidence de l'Assemblée. Rencontre avec un homme insaisissable, dont on ne sait s'il s'est rangé ou s'il attend son heure.

Est-il possible, quand on a fréquenté le maquis des années durant, d’avoir un jour l’esprit tranquille ? Avec sa démarche de vieux félin et son regard bienveillant, Agathon Rwasa semble prétendre que oui. Mais sa villa située sur les hauteurs de Bujumbura dit tout autre chose.

Lire la suite...
 
Au Burundi, une journée d'Unité dans la peur

Deutsche Welle, 05.02.2016

Ce vendredi 5 février, est la journée de l’Unité Nationale au Burundi. Une journée marquée par la peur, alors qu'au moins 439 morts ont été dénombrés depuis avril dernier et 200 000 habitants ont fui.

Le Burundi célèbre chaque 5 février, depuis 1991, la journée de l’Unité Nationale. Cette journée arrive en 2016 dans des conditions particulièrement difficiles depuis sa création, il y a 25 ans : au moins 439 morts ont été dénombrés depuis avril dernier. Et 200 000 habitants ont dû fuir le pays, secoué par des attaques régulières à la grenade.

Lire la suite...
 
Le Rwanda pointé du doigt dans la formation de groupes rebelles burundais

RFI, 05-02-2016

RDC : le Rwanda mis en cause dans l'infiltration de rebelles burundais

Une note confidentielle émanant d'un groupe d'enquêteurs indépendants et transmis au Conseil de sécurité de l'ONU évoque ce que la correspondante de RFI à Kinshasa avait rapporté en janvier dernier déjà : l'infiltration présumée en République démocratique du Congo de rebelles burundais en provenance du Rwanda.

La note qui a fuité met directement en cause des militaires rwandais dans l'entraînement de ces Burundais dont certains sont mineurs d'après ce rapport.

Lire la suite...
 
Burundi : le président appelle à la sauvegarde de l’unité pour surmonter la crise

PANA, 04 février 2016

Bujumbura, Burundi - Le chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, a appelé, jeudi, ses concitoyens, en général et les acteurs politiques, en particulier, à la sauvegarde de l’unité nationale pour surmonter une grave crise dans le pays et dont l’enlisement, depuis neuf mois, fait craindre, de plus en plus, le retour à une nouvelle guerre civile à caractère ethnique, après celle de 1993 à 2006 qui hante encore les esprits pour son lourd bilan d’au moins 300.000 tués et autour d'un million de réfugiés.

Les nouveaux antagonismes ethniques tant redoutés sont déjà instrumentalisés par certains politiciens avides du pouvoir, à l’ombre de la crise du moment au Burundi.

Lire la suite...
 
"Pas de dérive ethnique au Burundi", estime la Belgique

BBC Afrique, 04 février 2016

La Belgique a estimé qu'il n'y a pas d'indications d'une dérive ethnique dans la crise qui secoue le Burundi depuis près de neuf mois.

"Il n'y pas d'évolution ethnique sur le terrain, avec des violences qui viseraient particulièrement une communauté" a déclaré, le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders dans une interview à la chaine française France 24.

Lire la suite...
 
Des réfugiés burundais disent avoir été recrutés comme rebelles par le Rwanda

Voice of America, 04.02.2016

Des réfugiés burundais témoignent, dans un rapport confidentiel au Conseil de sécurité des Nations Unies, avoir été recrutés et formés par le Rwanda dans le but de renverser le président burundais, Pierre Nkurunziza, dont le troisième mandat a déclenché une crise dans son pays.

Les experts onusiens qui font le suivi des sanctions sur la République démocratique du Congo, ont parlé avec 18 combattants dans la province du Sud-Kivu (dans l’est de la RDC).

Lire la suite...
 
Le Burundi va célébrer le 25ème anniversaire de la Charte de l'Unité

@rib News, 04/02/2016 – Source Xinhua

Le Burundi célèbrera vendredi le 25ème anniversaire de la signature de la Charte de l'Unité, initiative du président de l'époque Pierre Buyoya après les événements sanglants de Ntega-Marangara sur base ethnique, qui a causé des milliers de morts en 1988.

Le président burundais Pierre Nkurunziza a adressé jeudi un message à la Nation où il a mis en exergue certains des facteurs qui ont souvent perturbé l'unité des burundais et où il conseille aux burundais ce qu'il faut faire pour que cette unité soit une réalité et non une unité de surface.

Lire la suite...
 
Le Rwanda entraîne des réfugiés pour renverser le président burundais

@rib News, 04/02/2016 – Source AFP

Des experts de l'ONU accusent le Rwanda de recruter et d'entraîner des réfugiés du Burundi voisin afin de renverser le président burundais Pierre Nkurunziza.

Selon un rapport confidentiel obtenu jeudi par l'AFP, ces experts ont interrogé 18 réfugiés burundais, dont six mineurs, qui ont fourni des informations sur leur entraînement dans un camp au Rwanda l'été dernier.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du jeudi 04 février 2016

@rib News, 04/02/2016

Droit de l’Homme

- Cinq jeunes gens ont été enlevés vers 11h par des militaires sous les ordres de Darius Ikurakure qui est commandant du camp Muzinda en province Bubanza. Les faits se sont déroulés à la sixième avenue du quartier Mutakura en mairie de Bujumbura. Une source locale indique que ces jeunes ont été conduits vers une déstination inconnue, en direction de la province de Bubanza. Cet officier est régulièrement cité dans des affaires d’enlèvement des jeunes gens des quartiers de la mairie de Bujumbura ayant participé activement aux manifestations contre le 3ème mandat du président Nkurunziza. La plupart de ces jeunes gens ont été ensuite retrouvés morts. 

Lire la suite...
 
Burundi : l’ONU accuse le Rwanda

BBC Afrique, 4 février 2016

Selon l’agence Reuters, un rapport confidentiel du conseil de sécurité des Nations Unis accuse le Rwanda de recruter et d’entraîner des réfugiés burundais dans le but de renverser le président Pierre Nkunrunziza.

Le rapport est rédigé par des experts de l'ONU chargés d’évaluer les sanctions contre la République démocratique du Congo(RDC). Ils expliquent que l’entraînement s’est déroulé dans un camp situé dans la forêt rwandaise.

Lire la suite...
 
Les députés de l'opposition burundaise menacés d'exclusion

Deutsche Welle, 04.02.2016,

L'opposant politique Charles Nditije qui fait partie de ces députés a déclaré que les abonnés absents s'opposent aux institutions actuelles, issues selon eux de mascarades électorales.

Selon le règlement intérieur de l'Assemblée nationale, le mandat du député peut prendre fin en cas d'absences injustifiées. La mesure envisagée par le président du parlement concerne neuf (9) députés, tous élus au sein de la coalition des indépendants "Espoir des Burundais".

Lire la suite...
 
La Belgique prête à participer à une "force d'interposition" de l'ONU au Burundi

@rib News, 04/02/2016 – Source AFP

La Belgique est prête à participer à une force d'"interposition" au Burundi, plongé dans une grave crise politique, si elle est votée par l'ONU, a déclaré le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders dans un entretien à France24.

"Il ne s'agit pas de pointer du doigt exclusivement les violences du pouvoir, il y a aussi des violences commises (...) par des rebelles armés aujourd'hui. On doit appeler tout le monde à ne pas faire usage de la violence et à revenir à la table des négociations", a déclaré M. Reynders dans cette interview diffusée par la chaîne française dans la nuit de mercredi à jeudi.

Lire la suite...
 
Le président burundais promet de coopérer avec l'Onu

@rib News, 03/02/2016 – Source Reuters

Le président burundais Pierre Nkurunziza, dans une lettre au Conseil de sécurité des Nations unies, se dit prêt à coopérer avec le conseiller spécial du secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon, Jamal Benomar, pour permettre l'ouverture d'un dialogue national et ramener le calme au Burundi.

"Nous avons décidé, et transmis les instructions nécessaires aux services concernés, de nous mettre à la disposition du conseiller spécial du secrétaire général", écrit le président burundais dans cette lettre datée du 25 janvier et rendue publique mardi.

Lire la suite...
 
Force de paix au Burundi : "le gouvernement y a beaucoup plus intérêt que l’opposition"

Jeune Afrique, 03 février 2016

Crise au Burundi – Tom Perriello : « L’important, c’est que l’Union africaine continue d’exercer son leadership »

L'envoyé spécial de Barack Obama pour les Grands lacs, Tom Perriello, était présent à Addis-Abeba pour le sommet de l'Union africaine, les 30 et 31 janvier. Il répond aux questions de Jeune Afrique sur les deux dossiers chauds de la région : la crise au Burundi et le blocage du processus électoral en RD Congo.

Jeune Afrique : Que pensez-vous des conclusions du sommet de l’Union africaine (UA) sur le Burundi ?

Lire la suite...
 
Burundi : "L’heure est à la fermeté et non à la complaisance", dit l’opposition

@rib News, 03/02/2016

COMMUNIQUE DE PRESSE.

1. Du 30 au 31 janvier 2016 à Addis-Abeba, le sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine qui devait prendre la décision de déployer dans l’urgence la MAPROBU et celle de démarrer sans délais les négociations afin d’éviter que la crise burundaise ne dégénère sous des dimensions effarantes avec le risque d’embrasement de l’ensemble de la région a raté une occasion de sauver le peuple burundais en détresse et la région.

Lire la suite...
 
Burundi : Virulente charge du pouvoir contre Européens, Américains et Rwandais

@rib News, 03/02/2016

COMMUNIQUE N° 002 DU PARTI CNDD-FDD DU 02 FEVRIER 2016

Le 26ème Sommet des Chefs d’Etat de l’UA a montré qu’ils ont compris, le Peuple Burundais le leur   revaudra

1. Depuis le mois de Mai 2015, le Burundi a été soumis à une cascade de réunions des Chefs d’Etat au niveau de l’East African Community, au niveau de l’Union Africaine et même au niveau des Nations Unies. Une attention particulière a été mise sur ce Pays car se retrouvant dans le point de mire du complot international, Européen, Américain et Rwandais.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mercredi 03 février 2016

@rib News, 03/02/2016

● Sécurité

- Des tirs et explosions se sont fait entendre dans le quartier de Musaga en mairie de Bujumbura l’après-midi de ce mercredi comme le rapportent des habitants. Un vieil homme a été blessé selon un témoin. Il indique que l'engin a été lancé tout près de la paroisse catholique Sainte-Anne de Musaga. Un autre témoin parle de quelques tirs aussi dans le quartier de Kiriri. Une source à Buyenzi, un quartier du centre de la ville de Bujumbura à majorité musulmane indique que certains ménages de la 21e avenue sont encerclés par des policiers lourdement armés.

Lire la suite...
 
Burundi : explosion de trois bombes au centre-ville de Bujumbura

@rib News, 03/02/2016 – Source Xinhua

Des malfaiteurs non encore identifiés ont lancé mercredi, vers 11H30 (09H30 GMT), trois explosifs au centre-ville de la capitale burundaise, Bujumbura.

Des témoins ont affirmé avoir entendu la première explosion tout près du siège de la station de téléphonie mobile Lumitel, qui a été suivie immédiatement par une autre au même endroit.

Lire la suite...
 
Au moins 8 personnes blessées dans une série d’explosions de grenades à Bujumbura

PANA, 03 février 2016

Bujumbura, Burundi  - Au moins 8 personnes ont été blessées à des degrés divers dans une série d’attaques à la grenade non revendiquées, en début d’après-midi de mercredi, dans le périmètre du centre-ville de Bujumbura où les activités économiques ont été encore momentanément perturbées, a-t-on appris de source sécuritaire dans la capitale burundaise.

Lire la suite...
 
RSF "indigné" par la demande d’extradition de sept journalistes burundais en exil

Reporters sans frontières , 03/02/2016

BURUNDI

Sept journalistes persécutés par la justice burundaise

Reporters sans frontières (RSF) fait part de son indignation après la demande d’extradition lancée mercredi au Burundi demandant l’extradition de sept journalistes en exil.

La Cour Suprême de Bujumbura, qui accuse les reporters de complicité dans la tentative de putsch avortée du 13 mai 2015, demande aux états hôtes de les arrêter et de les livrer à la justice burundaise.

Lire la suite...
 
Le patron de la RPA dénonce le "cycle de violence infernal" au Burundi

Deutsche Welle, 03.02.2016,

Bob Rugurika : "C'est déjà la guerre civile au Burundi"

Quelques jours après la visite à Bujumbura d’une délégation du Conseil de sécurité, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon pourrait se rendre bientôt au Burundi.

Dans l'interview de la semaine, Bob Rugurika, le directeur de la RPA, l’une des radio privées détruites après le putsch manqué de mai 2015, dénonce le "cycle de violence infernal" causé par le régime de Pierre Nkurunziza.

Ecouter sur Deutsche Welle

 
Inhumation à Paris du Colonel Jean-Claude Ndiyo

@rib News, 03/02/2016

Gide-Alfred, Ange-Arthur, Franck-Astère, Mlle Gra8a,

ses enfants

Mme Lise Ndiyo et Mr Fred Ngamiye,

sa fille et son gendre

Marley Ngamiye,

son pe8t-fils

Mr Salvator Sabukunze, Mme Rose Ndamanisha, Mme Angèle Niyonsaba,

son frère et ses sœurs

Ont la profonde tristesse de vous faire-part du décès de

Monsieur Jean-Claude NDIYO

Survenu le 18 Janvier 2016 à Bangui (Centrafrique), à l’âge de 68 ans.

Les obsèques religieuses seront célébrées ce Samedi 6 Février 2016, à 9h30

En la Paroisse de la Sainte Famille* situé au Prè-St-Gervais.

L’inhuma8on aura lieu au cime8ère Parisien de Saint-Ouen* à 11h

Les obsèques civiles* ( Gukaraba & Guca ku mazi) se débuteront à 13h

Lire le faire-part

 
Des mandats d’arrêt internationaux contre une trentaine d’opposants burundais

PANA, 03 février 2016

Bujumbura, Burundi  - Quelque 38 opposants en exil de divers horizons au régime en place au Burundi sont activement recherchés par des mandats d’arrêt internationaux pour leur rôle présumé actif dans les manifestations de rue des mois passés contre le troisième mandat déjà consommé du chef de l’Etat actuel, Pierre Nkurunziza et la tentative de putsch militaire manqué contre son régime qui s’en est suivie, apprend-on de source proche du Parquet général de la République à Bujumbura.

Les principaux pays d’exil de ces opposants sont le Rwanda et la Belgique qui entretiennent de mauvais rapports conjoncturels avec le pouvoir en place au Burundi et se montrent peu pressés pour le moment d’exécuter les mandats d’arrêts internationaux.

Lire la suite...
 
Au moins une personne tuée dans l'explosion de trois grenades à Bujumbura

@rib News, 03/02/2016 – Source AFP

Au moins une personne a été tuée et cinq blessées mercredi à la mi-journée par l'explosion de trois grenades en plein centre-ville de Bujumbura, la capitale du Burundi, a indiqué son maire.

"Deux grenades ont explosé près de la poste centrale, faisant un tué et deux blessés. Une troisième a ensuite explosé près de la BNDE (Banque nationale de développement économique), faisant trois blessés", a déclaré Freddy Mbonimpa.

Lire la suite...
 
La justice burundaise demande l'arrestation des putschistes en exil

@rib News, 03/02/2016 – Source Xinhua

Le parquet général du Burundi a invité mardi les pays hébergeant les putschistes du 13 au 14 mai 2015 et leurs alliés (tous en fuite à l'étranger) de les arrêter et de les mettre à la disposition de la justice burundaise afin qu'ils répondent des actes qu'ils ont commis.

Selon Agnès Bangiricenge, Secrétaire générale de la Cour Suprême, ces personnes sont au nombre de 34 dont 21 civils, 12 anciens officiers de la police ou de l'armée et un officier répondant au nom de Général Major Ntiranyibagira Jérémie. Y figure également une femme du nom de Marguerite Barankitse responsable de l'ONG locale Maison Shalom au chef-lieu de la province de Ruyigi à l'est du pays avant de s'exiler.

Lire la suite...
 
Le gouvernement burundais rejette un rapport accablant d'Amnesty International

PANA, 03 février 2016

Bujumbura, Burundi - Le gouvernement burundais a rejeté mercredi le rapport d'Amnesty International faisant état de l'existence autour de Bujumbura de fosses communes contenant une centaine de victimes des violences du début du mois de décembre dernier dans la capitale burundaise.

Dans ce rapport, l’ONG internationale affirme se fonder sur des images obtenues par satellite montrant la terre retournée. Pour le gouvernement burundais, il ne s’agit ni plus ni moins de la part d’Amnesty International que d’une "nouvelle tentative visant à ternir l’image du pays".

Lire la suite...
 
Burundi : le parquet fait appel dans le procès du putsch avorté des 13 et 14 mai

@rib News, 03/12/2015 – Source AFP

Le ministère public a fait appel du verdict rendu dans le procès de la tentative de coup d'état des 13 et 14 mai 2015 au Burundi, réclamant la condamnation de l'ensemble des 34 accusés, selon un communiqué du parquet burundais.

Pour la première fois, le parquet a rendu public dans ce communiqué la liste exhaustive de 34 personnalités - leaders d'opposition, figures de la société civile et représentants de médias indépendants - opposées au troisième mandat du président burundais Pierre Nkurunziza, qui ne sont pas concernées par ce procès mais qu'il poursuit pour leur implication présumée dans la tentative de coup d'Etat.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mardi 02 février 2016

@rib News, 02/02/2016

● Politique

- Dans son discours d’ouverture de la première session parlementaire de l’exercice 2016, le président de l’Assemblée Nationale a indiqué, ce lundi, que les députés de la coalition Amizero y’ Abarundi qui n’ont pas encore siégé depuis le début de cette législature vont être remplacés. Pascal Nyabenda a fait savoir que le bureau de l’institution qu’il préside va saisir la cour constitutionnelle pour constater la vacance de leur place pour procéder à leur remplacement. Le numéro 2 burundais explique que lesdits députés se sont absentés pendant toute la session d’octobre 2015 et cela est loin de réconforter la représentation de la population au sein de l’Assemblée Nationale. Les députés visés sont ceux du parti UPRONA aile de Charles Nditije qui s’était coalisé avec le parti FNL aile d’Agaton Rwasa avant les élections de 2015.

Lire la suite...
 
La Tanzanie ouvre un camp de réfugiés pour les déserteurs de l'armée burundaise

PANA, 02 février 2016

Dar-es-Salaam, Tanzanie  - La Tanzanie a crée un camp spécial de réfugiés pour accueillir les déserteurs de l'armée burundaise et les demandeurs d'asile qui ont été membres de groupes armés réguliers ou irréguliers dans ce pays d'Afrique de l'Est en proie à la crise, a annoncé le ministre des Affaires intérieures, Charles Kitwanga. Texte complet...

Dar-es-Salaam, Tanzanie (PANA) – La Tanzanie a crée un camp spécial de réfugiés pour accueillir les déserteurs de l’armée burundaise et les demandeurs d’asile qui ont été membres de groupes armés réguliers ou irréguliers dans ce pays d’Afrique de l’Est en proie à la crise, a annoncé le ministre des Affaires intérieures, Charles Kitwanga.

Lire la suite...
 
Bujumbura salue les décisions du dernier sommet de l'UA à Addis-Abeba

@rib News, 02/12/2015 – Source Xinhua

Le gouvernement burundais a salué mardi soir les décisions qu'il qualifie de sages qui ont été prises lors du dernier sommet de l'Union Africaine à Addis-Abeba sur le Burundi et plus particulièrement le déploiement d'une Mission Africaine de Prévention et de Protection au Burundi (MAPROBU).

"Le gouvernement du Burundi salue la décision sage du Sommet (...) de ne pas envoyer de telles troupes sans la demande ni le consentement du peuple burundais qui a jugé inopportun un tel déploiement d'autant plus que les forces de défense et de sécurité burundaises assurent la sécurité de tout le territoire et de toute la population, et même au-delà des frontières burundaises sur demande de la communauté internationale", a déclaré dans un communiqué le porte-parole et secrétaire général du gouvernement Philippe Nzobonariba.

Lire la suite...
 
L'Unicef appelle à agir urgemment au Burundi

@rib News, 02/02/2016 – Source Belga

Unicef appelle à multiplier l'action humanitaire au Burundi, l'un des pays les plus pauvres au monde, selon un dernier rapport du fonds des Nations Unies pour l'enfance. "On est à un moment clef où l'on peut éviter qu'il y ait une dégradation de la situation qui amène la population à réagir de façon violente. Il y a urgence maintenant. Il n'y a pas une crise nette, mais bien une détérioration lente et progressive", a expliqué mardi Sophie Léonard, représentante adjointe de l'Unicef au Burundi.

Quelque 400.000 Burundais, dont 200.000 enfants, auront besoin d'une assistance humanitaire dans les mois à venir, selon le même rapport.

Lire la suite...
 
Bujumbura surpris par "tant d’amis" à Addis-Abeba

PANA, 02 février 2016

Bujumbura, Burundi (PANA) - Le deuxième vice-président de la République, en charge des questions économiques et sociales, Joseph Butore, a tiré un certain nombre de leçons, lundi soir, de retour du 26ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement, membres de l’Union africaine (UA), à Addis-Abeba, en Ethiopie, dont celle d’avoir constaté que le gouvernement burundais avait finalement encore "beaucoup d’amis" qui se sont rangés de son côté pour repousser sine die, le projet d’envoi d’une "Mission africaine de prévention et de protection au Burundi" (Maprobu) destinée à enrayer la spirale de violences qui dure depuis plus de neuf mois d’un conflit électoral mal résolu entre le pouvoir et l’opposition dans ce pays des Grands Lacs africains

Lire la suite...
 
Burundi : l’ONU va-t-elle reprendre la main après l’échec de l’Union africaine ?

RFI, 02-02-2016

Burundi : Ban Ki-moon pour une mission de la dernière chance ?

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, pourrait se rendre au Burundi dans le courant du mois de février. L'organisation tient à montrer qu'elle reprend la main sur le dossier burundais après l'échec de l'Union africaine. Bujumbura avait refusé le déploiement d'une force de maintien de la paix.

Après le Conseil de sécurité de l'ONU il y a 10 jours, c'est au tour de Ban Ki-moon d'envisager une médiation de la dernière chance auprès du président Nkurunziza. [Photo : Le président Nkurunziza et Ban Ki-moon à Addis Abeba le 26 mai 2013]

Lire la suite...
 
Le Sénat appelle le gouvernement burundais à renforcer la sécurité nationale

PANA, 02 février 2016

Bujumbura, Burundi  – Le président du Sénat burundais, Réverien Ndikuriyo, a appelé le gouvernement à renforcer la sécurité nationale, après la décision du 26ème sommet de l’Union africaine (UA) de sursoir pour le moment au projet de déploiement d’une Mission de prévention et de protection au Burundi (MAPROBU) de 5.000 militaires et policiers pour enrayer la spirale de violences dans laquelle ce pays est plongé depuis plus de neuf mois.

Cette décision de l’UA, saluée mardi par le président du Sénat burundais, à l’ouverture de la session parlementaire ordinaire du mois de février, est liée en grande partie à la farouche opposition du gouvernement burundais qui y voit une violation de la souveraineté du pays.

Lire la suite...
 
L'ONU accorde 11 millions de dollars à la Tanzanie pour aider les réfugiés burundais

@rib News, 01/02/2016 – Source Xinhua

Les Nations unies ont débloqué des crédits de 11 millions de dollars pour aider la Tanzanie à faire face aux besoins urgents des réfugiés fuyant le Burundi, a rapporté l'ONU dans un communiqué lundi.

Plus de 126 000 Burundais ont trouvé refuge en Tanzanie depuis avril 2015 en conséquence des troubles politiques qui frappent le Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi : Deby, Obiang et Museveni, en émissaires de l’UA auprès de Nkurunziza

Deutsche Welle, 01.02.2016

Une mission de haut niveau attendue à Bujumbura

Le 26ème sommet de l'UA a décidé de dépêcher à Bujumbura, sous peu, une délégation de haut niveau. Par contre il n'y aura pas de déploiement dans l'immédiat, d'une mission de maintien de la paix dans le pays.

Pourtant, il y a encore quelques semaines, le conseil paix et sécurité de l'UA exigeait le déploiement de la MAPROBU, la Mission Africaine de Prévention et de Protection au Burundi.

Lire la suite...
 
"Ce sont les Burundais qui doivent résoudre ce problème" dit l’ONU

PANA, 01 février 2016

Ban Ki-moon invite les dirigeants du Burundi à poursuivre le dialogue et écouter leur peuple

Addis-Abeba, Ethiopie - Le gouvernement et le peuple du Burundi devraient résoudre la crise politique qui dure depuis des mois dans ce pays par un dialogue inclusif, a déclaré le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, en clôturant trois journées de réunion avec les dirigeants de l'Union africaine (UA), dimanche, avertissant que la dégradation de la situation au Burundi était "une source de forte préoccupation, non seulement dans la région, mais pour tout le continent et le monde".

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du lundi 1er février 2016

@rib News, 01/02/2016

● Education

- La décision de supprimer le petit déjeuner à l’Université du Burundi annoncée le mois dernier est entrée en vigueur ce lundi dans tous les homes de cet établissement éducatif. Tôt ce matin, au restaurant universitaire de Mutanga, les tables étaient effectivement vides. Même constat sur le campus de Kiriri où le petit déjeuner n'avait pas du tout été servi. Les étudiants de ce campus, composés essentiellement de ceux de l'Institut d'Education Physique et de Sport ont protesté contre la décision.

Lire la suite...
 
Burundi-UA : Contrairement à ce que l'on croit, les absents n'ont pas toujours tort

L'Observateur Paalga, 01 février 2016

Burundi : Nkurunziza, une Pierre dans le jardin de l'UA

Pour un absent, il était particulièrement présent au 26e sommet de l'Union africaine qui se tenait ce week-end à Addis-Abeba. Le président Pierre Nkurunziza n'était physiquement pas là, mais son ombre n'a cessé de planer sur la capitale éthiopienne.

Le Burundi était en effet au centre des préoccupations de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement qui s'arrachent les cheveux pour empêcher le pays de sombrer définitivement dans l'abîme.

Lire la suite...
 
Burundi : Un président sous haute surveillance africaine

RFI, 01-02-2016

Pas de force de l’UA au Burundi, mais Nkurunziza reste sous pression

Les chefs d’Etat de l’Union africaine réunis en sommet à Addis-Abeba ont décidé qu’il n'y aura pas de force africaine au Burundi sans le consentement du gouvernement burundais. Mais les chefs d'Etat espèrent encore convaincre Pierre Nkurunziza d'accepter l'arrivée de soldats de la paix sur son territoire.

Le commissaire Paix et Sécurité de l’Union africaine, l’Algérien Smaïl Chergui, l'a rappelé lors de sa conférence de presse dimanche matin : par le passé, le gouvernement burundais a sollicité l’aide de l’UA pour désarmer les groupes rebelles et pour collecter toutes les armes qui circulent illégalement au Burundi.

Lire la suite...
 
Une coalition de chefs d’Etat étaient très hostiles à un déploiement au Burundi

Le Pays, 01/02/2016

Envoi de troupes au Burundi :

L’UA se dégonfle comme un ballon de baudruche

Peu avant le 26e sommet de l’Union africaine (UA), Dlamini Zuma avait été ferme sur la crise au Burundi. L’UA y déploiera une force militaire de quelque 5 000 hommes, même sans le consentement du gouvernement de Pierre Nkurunziza, avait-elle dit. Bien d’observateurs avaient alors exprimé leur scepticisme quant à la réalisation de ce projet. Eh bien, ils avaient vu juste.

Lire la suite...
 
Action de grâce et Levée de deuil à Bruxelles pour Feue Ntahomvukiye Anastasie

@rib News, 01/02/2016

Culte d’action de grâce et Levée de deuil définitive

La famille Dieudonné Habarugira, sa sœurTriphine, son frère Uwimana Désiré (Paterne)et Nibaruta Trinitas, résidant respectivement en Belgique, en Écosse, en Hollande et en Ouganda, ont l’honneur de rappeler aux parents, amis et connaissances que leur maman, NTAHOMVUKIYE ANASTASIE, née à Buhinyuza en province Muyinga en 1940 s’est définitivement endormie le 10 janvier 2016, que les funérailles ont eu lieu  en Ouganda le 14 janvier 2016.

Un culte d’action de grâce en son honneur suivi des cérémonies de levée de deuil définitive aura lieu le samedi 06 février 2016 au PRAISE CENTER de Bruxelles, RUE DE GHEUDE  N°54 dans la commune d’Anderlecht (1070 Bruxelles) à partir de 12:00. L’acceuil des gens par la famille est prévue à 11:30 tandis que le culte débutera effectivement à 12:00.

Lire la suite...
 
L'Afrique veut quitter la CPI

BBC Afrique, 31 janvier 2016

Une proposition en faveur du retrait des pays africains de la Cour pénale internationale, faite par le président kényan Uhuru Kenyatta, a été adoptée à la fin du sommet de l’UA, ce dimanche, à Addis-Abeba.

M. Kenyatta a proposé à ses pairs du continent de préparer une feuille de route censée aboutir au désengagement des pays africains du Statut de Rome, par lequel la CPI a été instituée.

Lire la suite...
 
Les opposants burundais déçus par le renoncement de l’u-Union africaine

Deutsche Welle, 01.02.2016

"Ces chefs d'États ne connaissent pas les réalités du Burundi"

La balance a penché en faveur d'un dialogue inclusif lors des débats au 26ème sommet de l'Union Africaine à Addis-Abeba. Pour l'opposition burundaise, un signe d'un éloignement des réalités de la crise qui sévit.

Le sommet renonce à une intervention immédiate, alors que le Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA évoquait depuis décembre la possibilité de l'envoi d'une force de stabilisation, la Maprobu, forte de 5000 hommes.

Lire la suite...
 
Le pouvoir burundais "satisfait" de la décision de l'UA de ne pas envoyer de troupes

@rib News, 31/01/2016 - Source AFP

Le ministre burundais des Affaires étrangères Alain Aimé Nyamitwe (photo, 3è à partir de la gauche) s'est déclaré "satisfait" de la décision de l'UA de surseoir à l'envoi d'une force de maintien de la paix dans son pays, dimanche à Addis Abeba.

"On ressent un brin de satisfaction: les chefs d'État ont compris que là, il y avait eu un manquement dans la décision. On ne sait même pas pourquoi ils s'étaient empressés de prendre cette décision", a-t-il déclaré à la presse peu après la clôture du 26e sommet de l'UA.  [Photo : La délégation burundais, a célébré dimanche soir à Addis-Abeba l'échec de l'UA à s'entendre sur la déploiement de troupes au Burundi]

 
Lire la suite...
 
L'UA va envoyer au Burundi une délégation sans doute composée de chefs d'Etat

RFI, 31-01-2016

Burundi : une délégation panafricaine bientôt envoyée à Bujumbura ?

Le 26e sommet de l'Union africaine (UA), qui se referme ce dimanche 31 janvier à Addis-Abeba, en Ethiopie, aura été dominé de bout en bout par la crise au Burundi. Ce pays est confronté à une spirale de violences meurtrières depuis avril dernier.

« La situation appelle à agir d'urgence », a lancé ce dimanche le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, invité du sommet. Le commissaire à la Paix et à la Sécurité de l'UA, Smaïl Chergui, a annoncé qu'une « délégation de très haut niveau » de l'UA se rendra prochainement à Bujumbura, mais sans donner de calendrier. Il pourrait s'agir de chefs d'Etat.

Lire la suite...
 
Vient de paraître : "Le témoin", un Roman d’Arcade Bigirimana

@rib News, 31/01/2016

Le témoin, est une œuvre de fiction inspirée de faits réels. Le Burundi des années 70 est dirigé d’une main de fer par un dictateur qui terrorise et tue son peuple. Dans un langage limpide épicé de proverbes et de dictons, l’auteur nous fait découvrir un pays verdoyant, vallonné et ensoleillé où il ne fait pourtant pas bon vivre en raison du climat de terreur.

Scolarisée au lycée de Kiganda, Amélie passe ses journées à amuser la galerie. Evidemment à la fin de l’année, la directrice lui notifie son renvoi définitif. Confronté à l’échec scolaire de sa fille, son père décide, la mort dans l’âme, de corrompre des chefs d’établissements scolaires afin d’obtenir une place de redoublement. Dans sa nouvelle école, Amélie est décidée à travailler d’arrache-pied pour réussir.

Lire la suite...
 
L’UA renonce à dépêcher une force au Burundi : Pourquoi cette énième dérobade ?

L'Express, 31 janvier 2016

Burundi : Faut-il huer l’UA ?

L’Union africaine (UA) s’est donc une fois de plus hissée à la hauteur de sa légende. Réunie ce week-end en son siège éthiopien d’Addis-Abeba pour son 26e sommet, l’instance continentale a renoncé à dépêcher une force de maintien de la paix au Burundi, théâtre d’un sanglant naufrage ; et ce, six semaines après avoir arrêté le principe de l’envoi d’une Mission de prévention et de protection (Maprobu) dotée de 5000 hommes.

Lire la suite...
 
Burundi : La rébellion RED-Tabara estime que "la résistance armée devient légitime"

@rib News, 31/01/2016

COMMUNIQUE DE PRESSE RELATIF A L’ECHEC DU SOMMET DE L’UNION AFRICAINE.

1.    Le sommet des chefs d’Etats de l’Union Africaine qui s’est clôturé ce 31 janvier 2016 à  Addis- Abeba vient de rejeter la requête tant attendue par le peuple burundais d’un déploiement de la force MAPROBU. Pour l’Union Africaine le déploiement de cette force de protection doit requérir préalablement l’aval du despote Pierre Nkurunziza. Une autorisation qu’il n’accordera jamais.

2.    Le mouvement RED -TABARA est profondément déçu par ce refus des africains de voler au secours du peuple burundais  en danger d’extermination par un pouvoir sans foi ni loi.

Lire l’intégralité du communiqué

 

 
"Si la situation dégénère, l'UA fera usage de la force" prévient Idriss Déby

Jeune Afrique, 31 janvier 2016

Idriss Déby Itno : « L’Union africaine a donné une chance au président Nkurunziza de résoudre la crise »

Le chef de l'État tchadien Idriss Déby Itno vient d'être désigné pour un an à la présidence de l'Union africaine (UA). Il a donné sa première interview à Jeune Afrique. Pour lui, le Burundi ne doit pas s'imaginer que l'absence d’intervention militaire à ce stade est un blanc seing. Il prévient : si la situation dégénère, l'UA fera usage de la force.

Jeune Afrique : Vous venez d’être élu à la présidence de l’Union africaine. Est-ce un honneur pour le Tchad ? Le signe de son influence grandissante sur le continent ?

Lire la suite...
 
La Délégation de l'UA "a déjà échoué", dit Bujumbura avant même sa venue

PANA, 31 janvier 2016

Ethiopie : le Sommet de l'UA approuve une force de stabilisation pour le Burundi

Addis-Abeba, Ethiopie - L'Union africaine (UA) a approuvé une Mission de stabilisation pour protéger les civils, les travailleurs humanitaires et désarmer les milices au Burundi, mais ce pays frappé par la crise a immédiatement rejeté une déclaration du Sommet de l'UA sur l'envoi d'une délégation de haut niveau pour négocier le consentement de Bujumbura.

Le commissaire pour la Paix et la Sécurité de l'UA, Smail Chergui, a déclaré à Addis-Abeba ce dimanche que le Sommet de l'UA a accepté de déployer une Force de stabilisation au Burundi, sur la base d'une requête précédente du Burundi pour l'aider à désarmer les milices, en particulier celles opérant à partir des camps de réfugiés.

Lire la suite...
 
Burundi : l’UA opte pour l’envoi d’une délégation de haut niveau

APA, 31-01-2016

Addis-Abeba (Ethiopie) - Face au refus du Burundi d’accueillir sur son territoire une force africaine de 5000 soldats pour restaurer le climat de sécurité dans le pays, la 26e session ordinaire a plutôt opté pour le déploiement d’une délégation de haut niveau auprès des autorités de Bujumbura.

Selon le représentant de l'Union Africaine pour la région des Grands Lacs, Ibrahima Fall, qui a regretté la situation sécuritaire dans le pays, ‘'il est prévu d'envoyer une délégation de haut niveau pour rencontrer tous les protagonistes de la crise''.

Lire la suite...
 
Burundi : l'Union africaine renonce à déployer une force dans l'immédiat

@rib News, 31/01/2016 - Source AFP

L'Union africaine a renoncé dimanche à envoyer dans l'immédiat une force de maintien de la paix au Burundi, en proie à une crise politique meurtrière, face à la réticence de plusieurs chefs d'Etat africains et à l'opposition frontale de Bujumbura.

Désigné samedi nouveau président en exercice de l'organisation continentale, le président tchadien Idriss Déby (photo) avait égratigné son auditoire: "Nous nous réunissons trop souvent, nous parlons toujours trop, nous écrivons toujours beaucoup, mais nous n'agissons pas assez et parfois pas du tout". 

Lire la suite...
 
L'Union africaine envoie ses émissaires au Burundi pour convaincre

@rib News, 31/01/2016 - Source Reuters

L'Union africaine (UA) va dépêcher des émissaires au Burundi pour convaincre les autorités de revenir sur leur refus du déploiement d'une force de maintien de la paix, a annoncé dimanche l'organisation. 

L'UA, qui a annoncé en décembre son intention d'envoyer 5.000 hommes pour protéger les civils, avait pourtant promis de le faire malgré le refus de Bujumbura. [La "photo de famille" du 26e sommet de l'Union africaine, à Addis-Abeba le 30 janvier]

Lire la suite...
 
L’UA va envoyer une délégation de "hautes personnalités" à Bujumbura

Jeune Afrique, 31 janvier 2016

Union africaine : pas de force au Burundi sans le consentement de Nkurunziza

Après trois jours de discussions, l'Union africaine a décidé d'envoyer une délégation de « hautes personnalités » pour obtenir le consentement de Bujumbura pour l'envoi d'une force dans le pays. Celle-ci sera déployée « si le Burundi l'accepte », a précisé le commissaire Paix et sécurité, Smaïl Chergui.

L’Union africaine (UA) n’a pas totalement renoncé à envoyer des troupes au Burundi. En revanche, il n’est plus question de les envoyer sans le consentement du gouvernement burundais.

Lire la suite...
 
L’UA n’enverra pas de soldats au Burundi

BBC Afrique, 31 janvier 2016

L’UA va renoncer à son projet de déploiement de soldats de maintien de la paix au Burundi, si Bujumbura maintient son opposition à cette initiative.

Les chefs d’Etat des pays membres de l’organisation panafricaine vont examiner un projet d’envoi de cinq mille soldats au Burundi, lors de leur 26e sommet tenu ce weekend à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne.

Lire la suite...
 
Burundi : stand-by pour la mission de l'UA censé enrayer le cycle de violence

@rib News, 31/01/2016 - Source AFP

L'envoi de troupes de l'Union africaine au Burundi, en proie à une crise meurtrière, semblait compromis dimanche, les chefs d'Etats réunis en sommet à Addis Abeba ayant décidé de demander l'aval de Bujumbura, qui y est farouchement opposé, pour lancer leur opération.

En décembre, l'UA avait arrêté le principe du déploiement d'une force de 5.000 hommes pour enrayer le cycle des violences au Burundi faisant craindre des massacres à grande échelle, voire un génocide, dans ce petit pays d'Afrique des Grands Lacs marqué par une guerre civile meurtrière (300.000 morts) entre 1993 et 2006. [Photo : la présidente de la commission Nkosazana Dlamini-Zuma, à l’ouverture du 26 ème Sommet ordinaire de l’Union Africaine, samedi à 30 janvier à Addis-Abeba]

Lire la suite...
 
Union africaine : Vers la mise au rencart définitive de la Maprobu ?

PANA, 31 janvier 2016

Le mois de janvier tire à sa fin sur des tractations diplomatiques tous azimuts au bilan mitigé pour le Burundi

Bujumbura, Burundi - Janvier 2016 dégage le constat général d’avoir été le plus chargé de tous les neuf mois de crise dans le pays et le plus édifiant encore sur la limite des tractations diplomatiques dans la sous-région, aux Nations unies et surtout, à Addis-Abeba, le siège de l’Union africaine (UA), dans la capitale de l’Ethiopie, où s’achève ce dimanche le 26ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation continentale dont l’ordre du jour restait dominé par des vues divergentes sur les voies et moyens de sortir le Burundi de l’un de ses longs et violents conflits électoraux mal résolus entre le pouvoir et l’opposition au cours de ces 15 dernières années.

Lire la suite...
 
Pas de déploiement de troupes africaines sans le consentement de Nkurunziza

RFI, 30-01-2016

Ibrahima Fall : pas de force de l’UA au Burundi sans accord

Depuis le 18 décembre dernier, l'Union africaine se disait prête à déployer une force de quelque 5 000 hommes au Burundi, même sans le consentement du gouvernement de Pierre Nkurunziza. Mais hier, lors d'une réunion du Conseil paix et sécurité de l'UA à Addis-Abeba, plusieurs chefs d'Etat africains se sont opposés à ce projet.

Dans une interview à RFI, le représentant spécial de l'UA pour les Grands Lacs, le Sénégalais Ibrahima Fall, annonce que rien ne se fera sans le consentement du président Nkurunziza.

Lire la suite...
 
Ban dit aux dirigeants africains de ne pas s'accrocher au pouvoir

@rib News, 30/01/2016 - Source Reuters

Le secrétaire général des Nations unies a appelé samedi les dirigeants africains à ne pas "s'accrocher au pouvoir" au-delà de la limite de leurs mandats.

Ban Ki-moon s'exprimait à l'ouverture du sommet des 54 Etats de l'Union africaine, dont plusieurs dirigeants sont au pouvoir depuis des décennies ou ont récemment modifié leur Constitution pour s'y maintenir, au risque de provoquer des violences, comme au Burundi ou en République démocratique du Congo.

Lire la suite...
 
Ban Ki-moon veut des soldats au Burundi

BBC Afrique, 30 janvier 2016

"Je salue votre proposition de déployer des observateurs des droits de l’homme et d’envoyer une mission de prévention et de protection au Burundi. Cette crise requiert notre engagement le plus sérieux et le plus urgent", a déclaré le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon (photo) à l’ouverture du sommet de l’UA, ce samedi, à Addis-Abeba.

Lui emboîtant le pas, le nouveau président en exercice de l’Union africaine, le Tchadien Idriss Déby Itno, a adhéré à la proposition de l’organisation panafricaine.

Lire la suite...
 
Sommet de l'UA : vives réticences à l'envoi de troupes africaines au Burundi

@rib News, 30/01/2016 - Source AFP

Les chefs d'Etat africains, réunis samedi en sommet à Addis Abeba, doivent se prononcer sur l'éventuel envoi au Burundi d'une force africaine de maintien de la paix pour y enrayer le cycle de violences, une option qui suscite de vives réticences.

Le 26e sommet de l'Union africaine qui s'ouvre samedi dans la capitale éthiopienne est officiellement consacré aux droits de l'Homme mais, comme bien souvent, les crises du continent vont monopoliser les débats. [Photo : Cérémonie d’ouverture du 26 ème Sommet ordinaire de l’Union Africaine, samedi à 30 janvier à Addis-Abeba]

Lire la suite...
 
Idriss Déby Itno désigné Président de l'Union Africaine

APA, 30-01-2016

Addis-Abeba (Ethiopie) - Le Président du Tchad, Idriss Déby Itno a été désigné, samedi, à Addis-Abeba (Ethiopie) par ses pairs pour assurer la présidence de l’Union africaine (UA) en remplacement du zimbabwéen, Robert Mugabe, qui a assuré pendant douze mois la présidence tournante de l’organisation continentale.

Agé de 64 ans, Idriss Déby Itno, est au pouvoir depuis 25 ans. Alors à la tête du Mouvement patriotique du salut (MPS, un groupe rebelle), il avait renversé Hissène Habré, le 1er décembre 1990.  [Photo : passation de pouvoir à la tête de l'UA entre Robert Mugabe (à gauche) et Idriss Déby (à droite), samedi à 30 janvier à Addis-Abeba]

Lire la suite...
 
Les pourparlers sur le Burundi n’ont pas donné lieu à un consensus africain

Le Monde, 30.01.2016

La réunion du Conseil de Paix et de sécurité (CPS), qui a eu lieu vendredi 29 janvier avant l’ouverture du sommet de l’Union africaine (UA), en Ethiopie, devait être un moment-clé pour le continent. Tous les regards sont, en effet, tournés vers sa capitale, Bujumbura, où se déroule depuis neuf mois une crise meurtrière qui a fait plus de 400 morts et contraint à l’exil 230 000 personnes, selon les Nations unies.

Mais les pourparlers sur le Burundi, qui occupaient une grande partie d’une réunion qui a duré près de cinq heures, n’ont pas donné lieu à un consensus africain : aucune décision n’a été prise sur une force de maintien de la paix de l’UA au Burundi.

Lire la suite...
 
Un "black-out" médiatique obligé s’installe au Burundi

PANA, 30 janvier 2016

Retrait d’accréditation de deux journalistes occidentaux à la sortie de prison au Burundi

Bujumbura, Burundi - L’envoyé spécial du journal français, Le Monde, Jean-Philippe Rémy, et le photojournaliste britannique indépendant, Phil Moore se sont vus retirés les accréditations malgré une remise en liberté par le parquet de Bujumbura après avoir été arrêtés, jeudi dernier, puis incarcérés pendant 48 heures, suite à leur présence «suspecte» sur un théâtre d’opération policière dirigée contre un groupe de présumés «criminels armés», à Nyakabiga, un quartier contestataire de la capitale burundaise, apprend-on de source proche du conseil national de la communication (CNC, organe public de régulation des médias).