topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)



TOUTE L'ACTUALITÉ
Burundi : la date du 26 novembre dédiée à la danse emblématique du tambour

@rib News, 01/12/2016 – Source Xinhua

Le Conseil des ministres a décidé dans sa réunion ordinaire de mercredi de dédier la journée du 26 novembre de chaque année à la danse emblématique du tambour burundais (umurisho w'ingoma en langue nationale), un projet proposé par le ministère ayant la culture dans ses attributions et présenté par le secrétaire général du gouvernement ayant représenté le ministre de tutelle empêché.

"Le projet propose que cette journée soit célébrée sur tout le territoire national et par la diaspora le 26 novembre de chaque année", a indiqué jeudi soir dans un communiqué sanctionnant ledit Conseil Philippe Nzobonariba, secrétaire général et porte-parole du gouvernement.

Lire la suite...
 
Parti au pouvoir au Burundi : "Notre ennemie, c'est la Belgique"

La Libre Belgique, 01 décembre 2016

"Nous avons ciblé notre ennemie : c'est la Belgique". Le "patron" du parti au pouvoir au Burundi (CNDD-FDD), le général Evariste Ndayishimiye - ex-chef de cabinet du chef de l'Etat burundais, Pierre Nkurubnziza - s'est livré le week-end dernier, à Rumonge, dans un discours en kirundi, à une attaque en règle contre la Belgique, qu'il a notamment accusée de "préparer le génocide au Burundi".

En cause : l'activité déployée par des officiels belges pour attirer l'attention sur la répression de la contestation du Président, que la Fédération internationale des Ligues des droits de l'Homme (FIDH) qualifiait il y a quinze jours de "Répression aux dynamiques génocidaires", après une enquête d'un an et demi. 

Lire la suite...
 
Affaire Nyamitwe : le Rwanda répond aux accusations du Burundi

Jeune Afrique, 01 décembre 2016

Les autorités burundaises ont vite désigné le Rwanda comme auteur de la tentative d’assassinat de Willy Nyamitwe, conseiller chargé de la communication à la présidence. Des accusations que Kigali balaient d’un revers de main.

« Willy Nyamitwe n’est pas un danger pour le Rwanda ! », a d’abord affirmé le lieutenant-colonel rwandais René Ngendahimana dans le journal Igihe, mercredi 30 novembre, réagissant aux accusations de Bujumbura incriminant Kigali dans la tentative d’assassinat du conseiller à la communication du président Pierre Nkurunziza, le 28 novembre, dans laquelle un des gardes du corps de celui-ci a trouvé la mort.

Lire la suite...
 
Le sort de la dépouille de Mwambutsa renvoyé devant la justice suisse

@rib News, 01/12/2016 – Source ATS

Dépouille de l'ex-roi du Burundi : le TF tranchera

 Genève - L'inhumation à Meyrin (GE) de Mwambutsa IV, ordonnée par la justice genevoise, a fait l'objet d'un recours. Le TF aura le dernier mot.

Le sort de la dépouille de l'ex-roi du Burundi est désormais entre les mains du Tribunal fédéral (TF). Un recours a été déposé fin novembre contre la décision de la Cour de justice de Genève donnant raison à la nièce du défunt qui s'opposait au transfert des restes en Afrique.

Lire la suite...
 
Burundi : lancement de la campagne "Marche vers la lumière"

@rib News, 01/12/2016 – Source Xinhua

La ministre burundaise de la Santé Publique, Josiane Nijimbere, et l'ambassadeur de Chine au Burundi, Zhuo Ruisheng, ont coprésidé vendredi dans les enceintes de l'Hôpital Prince Régent Charles(HPRC) à Bujumbura, une cérémonie solennelle de lancement de la campagne "Marche vers la lumière" pour l'opération des malades burundais souffrant de la cataracte au Burundi.

Ces opérations seront menées par onze médecins ophtalmologues chinois, dont huit venus directement de Chine et trois autres prestant localement au sein de l'HPRC.

Lire la suite...
 
IPPF : "En finir avec le Sida en Afrique à l’horizon 2030"

PANA, 01 décembre 2016

Journée mondiale contre le SIDA : "En finir avec le Sida en Afrique à l’horizon 2030" (Directeur IPPF Afrique)

Dakar, Sénégal (PANA) – Le directeur régional Afrique de la Fédération internationale pour la planification familiale (IPPF), M. Lucien Kouakou,  affirme que l’IPPF Région Afrique entend "en finir avec le Sida en d’Afrique à l’horizon 2030", avec  la collaboration de toute organisation et tous les gouvernements  qui partagent  la vision de son organisation.

Lire la suite...
 
Pacifique Nininahazwe répond aux autorités burundaises

Deutsche Welle, 30.11.2016

Qui a voulu assassiner Willy Nyamitwe, le conseiller principal du président Nkurunziza? Les spéculations vont bon train et les autorités après avoir accusé le Rwanda, pointent à présent du doigt Pacifique Nininahazwe.

Bujumbura affirme que Pacifique Nininahazwe, l’un des responsables de la société civile burundaise, a tweeté le 24 novembre dernier un message haineux: "Vous devez pulvériser, vous devez exterminer ces gens".

Lire la suite...
 
Burundi : la police nationale veut se conformer à celle des pays de l’EAC

@rib News, 30/11/2016 – Source Xinhua

Les députés burundais ont voté mercredi à l'unanimité un projet de loi portant sur la modification de la loi de 2004 pour se conformer aux corps de police des autres pays de la Communauté est-africaine (CEA/EAC) et pour résoudre le problème de chevauchement dans l'administration centrale du ministère de la Sécurité publique.

Le ministre Allain Guillaume Bunyoni s'est rendu à l'Hémicycle de Kigobe pour éclairer les députés sur le bien-fondé de modifier la loi de 2004.

Lire la suite...
 
Attentat contre Willy Nyamtwe : Les USA appellent "au calme et à la retenue"

@rib News, 30/11/2016 – Source U.S. Embassy in Bujumbura

 COMMUNIQUE DE PRESSE

29 Novembre 2016

Les Etats-Unis Condamnent l’Attaque visant Willy Nyamitwe

L’Ambassade des Etats-Unis condamne fermement l’attaque du 28 Novembre visant le conseiller principal en communication du Président de la république du Burundi ; Willy Nyamitwe. Les Etats-Unis continuent d’appeler au calme et à la retenue dans la ville de Bujumbura pendant que les autorités enquêtent sur l’attentat. Nous continuons aussi d’appeler toutes les parties de renoncer à la violence et de s’engager vers un dialogue transparent, complet et inclusif, qui résout la crise burundaise en cours.

 
Génocide : le Rwanda indexe des Français

BBC Afrique, 30 novembre 2016

Les autorités rwandaises annoncent l'ouverture d'une enquête concernant des responsables français soupçonnés d'avoir joué un rôle dans le génocide de 1994.

Dans un communiqué publié mardi, le procureur général du Rwanda, Richard Muhumuza, a déclaré s'attendre à la coopération des autorités compétentes françaises. Vingt personnes sont concernées par l'enquête menée par Kigali.

Lire la suite...
 
Attentat contre Willy Nyamtwe : Le Rwanda désigné coupable sur Twitter

Deutsche Welle, 29.11.2016

Kigali accusé après l'attaque de Kajaga

Au Burundi, le responsable de la communication présidentielle, Willy Nyamitwe, a échappé lundi à une tentative d'assassinat, selon les autorités. La police, mais aussi des responsables du régime accusent le Rwanda.

L'embuscade a eu lieu dans le quartier de Kajaga, au bord du lac Tanganyika et tout près de la frontière congolaise. Un quartier où vivent plusieurs dignitaires du régime.

Lire la suite...
 
L'ANC maintient sa confiance à Zuma, appelé à démissionner

@rib News, 29/11/2016 – Source Reuters

 Le Congrès national africain (ANC) au pouvoir en Afrique du Sud a assuré mardi que sa direction avait renouvelé son soutien au président Jacob Zuma après des informations révélées par la presse selon lesquelles quatre ministres l'avaient appelé à démissionner.

Jacob Zuma, 74 ans, est empêtré dans les scandales de corruption depuis qu'il a pris ses fonctions en 2009, ce qui pénalise lourdement l'économie sud-africaine en décourageant les investissements et en faisant chuter le rand.

Lire la suite...
 
UE : L’attentat contre Nyamitwe "reflète la persistance d'un climat de violence"

@rib News, 29/11/2016 – Source Délégation de l'UE au Burundi

Bujumbura, le 29 novembre 2016

 Déclaration locale de l’Union européenne

Déclaration suite à l’attentat contre Willy NYAMITWE, Conseiller principal à la présidence de la République du Burundi chargé des questions de presse, d'information et de communication

La Délégation de l'Union européenne publie la déclaration suivante en accord avec les Chefs de Mission européens au Burundi :

Lire la suite...
 
Burundi : Les Nyamitwe, adulés au sein du pouvoir et honnis par l'opposition

@rib News, 29/11/2016 – Source AFP

Les Nyamitwe, deux frères devenus les porte-voix du pouvoir burundais

 Willy Nyamitwe, le responsable de la communication présidentielle du Burundi, qui a échappé lundi à une tentative d'assassinat, est avec son frère Alain-Aimé, ministre des Relations extérieures, l'interface entre un pouvoir replié sur lui-même et le reste du monde.

Figures publiques du régime, Willy et son aîné Alain-Aimé sont sur tous les fronts, pourfendant toute pensée jugée iconoclaste ou portant la "bonne parole" de Bujumbura à travers le monde.

Lire la suite...
 
Burundi : Qui est derrière l'attentat contre Willy Nyamtwe ?

RFI, 29-11-2016

Burundi : enquête en cours après la tentative d’assassinat contre Willy Nyamtwe

 Au Burundi, le responsable de la Communication du président donne de ses nouvelles sur son compte Twitter. Willy Nyamitwe indique qu'il va bien après l'attaque qui l'a visé lundi soir à Bujumbura. Il se dit attristé par la mort d'un de ses gardes du corps. Le conseiller est l'une des personnalités les plus influentes du régime. [Photo : La vitre arrière de la voiture de Willy Nyamitwe, criblée de balles]

 

Lire la suite...
 
Le Burundi accuse de nouveau le Rwanda

BBC Afrique, 29 novembre 2016

 La police burundaise accuse les autorités rwandaises d'avoir tenté de faire assassiner Willy Nyamitwe, le conseiller en communication du président Pierre Nkurunziza.

Selon les autorités du Burundi, M. Nyamitwe a échappé à une attaque menée par des hommes armés de fusils et de grenades, lundi soir, près de son domicile, dans une banlieue située à l'ouest de Bujumbura, la capitale.

Lire la suite...
 
Attentat contre Willy Nyamitwe : Bujumbura accuse Kigali d’être impliqué

Voice of America, 29 novembre 2016

Le porte-parole du président échappe à une tentative d'assassinat au Burundi

 Le responsable de la communication présidentielle burundaise Willy Nyamitwe, figure publique du pouvoir et un des hommes les plus influents du pays, a échappé de peu à une tentative d'assassinat dans la nuit de lundi à mardi à Bujumbura.

Selon notre correspondant sur place, Pierre Nkurikiye [Photo, le porte-parole de la police burundaise, NdlR] affirme que l'attentat contre Willy Nyamitwe a été préparé concomitamment par des militaires rwandais et burundais dont un colonel et un homme de troupe qui sont entre les mains de la police.

Lire la suite...
 
Burundi : Un conseiller du président Nkurunziza survit à une attaque

@rib News, 29/11/2016 – Source Reuters

 Un proche collaborateur du président burundais Pierre Nkurunziza a été blessé lundi soir dans une attaque au cours de laquelle l'un de ses gardes du corps a été tué, ont rapporté des responsables.

La tentative d'assassinat qui visait Willy Nyamitwe (photo), conseiller en communication du chef de l'Etat, a eu lieu dans un faubourg de Bujumbura, Kajaba, a dit un responsable de la sécurité sous le couvert de l'anonymat. Un autre de ses gardes du corps a été grièvement blessé, a-t-il ajouté.

Lire la suite...
 
Burundi : guerre des nerfs autour de l'insécurité

Deutsche Welle, 29.11.2016

 Lundi soir, le conseiller spécial à la présidence Willy Nyamitwe dit avoir été visé par une tentative d'assassinat, à Bujumbura. À Rumonge, quelques 90 kilomètres plus au sud, des croix ont été tracées sur des maisons.

Au Burundi, la guerre des nerfs se fait encore sentir. Dernier épisode en date, lundi soir 28 novembre, le conseiller spécial à la présidence Willy Nyamitwe dit avoir été visé par une tentative d'assassinat, à Bujumbura.

Lire la suite...
 
Burundi : Willy Nyamitwe échappe à une tentative d'assassinat

@rib News, 29/11/2016 – Source AFP

 Le responsable de la communication présidentielle burundaise Willy Nyamitwe (photo), figure publique du pouvoir et un des hommes les plus influents du pays, a échappé de peu à une tentative d'assassinat dans la nuit de lundi à mardi à Bujumbura, a-t-on appris de sources officielles.

"Grâce à Dieu, Willy Nyamitwe échappe de justesse à une tentative d'assassinat", a assuré sur Twitter Albert Shingiro, ambassadeur du Burundi auprès des Nations unies.

Lire la suite...
 
Départ du vice-président burundais pour un sommet de la Ceeac au Gabon

PANA, 28 novembre 2016

 Bujumbura, Burundi - Le vice-président burundais en charge des questions politiques, sécuritaires et administratives, Gaston Sindimwo, a quitté Bujumbura lundi (photo), à destination de Libreville pour prendre part à une session extraordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (Ceeac), prévue mercredi dans la capitale gabonaise, rapporte la radio publique dans ses nouvelles de la soirée.

Les relations sont « très bonnes » avec la Ceeac, a ajouté le vice-président, justifiant entre autres, son déplacement dans la capitale gabonaise.

Lire la suite...
 
Jacob Zuma fait face à une fronde sans précédent au sein de l'ANC

BBC Afrique, 28 novembre 2016

Des ministres veulent la tête de Zuma

 Le président sud-africain Jacob Zuma (photo) a fait face lundi à une fronde sans précédent au sein de son parti, l'ANC, où trois ministres ont réclamé sa démission en s'inquiétant des "effets électoraux potentiellement désastreux des affaires de corruption" visant le chef de l'Etat.

La direction de l'ANC a débattu à huis clos, dans un hôtel de Pretoria, de l'avenir de son leader et chef de l'Etat, dont le mandat doit s'achever en 2019.

Lire la suite...
 
Burundi/Sida : lancement officiel de la deuxième phase du projet OPP-ERA

@rib News, 28/11/2016 – Source Xinhua

 Les autorités burundaises ont lancé lundi la deuxième phase du projet OPP-ERA (Open Polyvalent Platforms), fondé sur l'utilisation des plateformes polyvalentes ouvertes en vue de rendre accessible la charge virale (CV) pour les "personnes vivant avec le VIH" (PVVIH) et le diagnostic VIH des nourrissons.

Le directeur du Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS) au ministère burundais de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, Herménégilde Nzimenya, a dirigé la cérémonie de lancement officiel du projet.

Lire la suite...
 
Les conducteurs de vélos-taxis mécontents des nouvelles régulations au Burundi

Voice of America, 28 novembre 2016

 Les propriétaires des vélos-taxis à Bujumbura s’insurgent contre la mesure de la mairie de porter un gilet (photo) qui coute 13 000 francs burundais (9$). Le vélo - qui peut rapporter de deux à trois milles francs burundais quotidiennement - est largement utilisé comme moyen de transport par les Burundais.

Ce métier de conducteur fait vivre des milliers de citoyens, et cette nouvelle loi agacent les travailleurs. Une autre taxe sur la plaque d'immatroculation pourrait être également imposée sur les vélos-taxis.

Lire la suite...
 
Que risque le Burundi à rejeter la commission d’enquête de l’ONU ?

Jeune Afrique, 28 novembre 2016

 Bujumbura persiste et signe : pas de collaboration avec la nouvelle commission d’enquête des Nations unies. Une position qui fait craindre de nouvelles mesures de la communauté internationale visant à renforcer la pression sur les autorités burundaises.

Les mots sont forts. Le ton est dur : « Les experts des Nations unies ne fouleront pas le sol burundais », a tranché Bujumbura. [Photo : Le président burundais Pierre Nkurunziza et le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon, le 22 février 2016 à Bujumbura.]

Lire la suite...
 
Burundi : l'OBM "en guerre" contre la fraude minière

@rib News, 27/11/2016 – Source Xinhua

 L'Office burundais des mines et carrières (OBM) est aujourd'hui "en guerre" contre la fraude minière, a-t-on appris du directeur de cet office, Jean-Claude Nduwayo (photo).

"Seulement après quatre mois de fonctionnement, l'OBM a déjà mis la main sur plus de 2.186 kg et 4 tonnes de minerais encore mélangés de déchets, mais prêts à être vendus frauduleusement", a révélé M. Nduwayo dans une interview accordée dimanche à Xinhua.

Lire la suite...
 
Burundi : les fonctionnaires sommés de participer à une manifestation

RFI, 27-11-2016

 Au Burundi, plusieurs milliers de personnes ont défilé (photo), samedi 26 novembre, dans la capitale, Bujumbura, contre la Belgique (cible de violentes attaques par les autorités) et la Commission d'enquête des Nations unies sur les violations des droits de l'homme commises dans ce pays.

Les manifestants ont fait un sit-in devant l’ambassade de Belgique et ont ensuite défilé en entonnant des chants à la gloire du président Pierre Nkurunziza et en réclamant la suppression définitive de la ligue Iteka, la plus ancienne association de défense des droits de l’homme du Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi : manifestation contre une commission d'enquête de l'ONU

@rib News, 27/11/2016 – Source AFP

 Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à l'appel du pouvoir burundais, samedi à Bujumburan (photo), contre une commission d'enquête des Nations unies sur les violations des droits de l'homme commises dans ce pays plongé dans une grave crise depuis plus d'un an et demi.

Mardi, le Conseil des droits de l'homme a annoncé la nomination d'experts d'Algérie, du Bénin et du Royaume-Uni pour enquêter sur de possibles crimes contre l'humanité commis depuis que le président Pierre Nkurunziza a annoncé briguer un troisième mandat en avril 2015 et sa réélection controversée en juillet suivant.